05/02/2010

Réflexe de redressement, transport

Pour Gerda Alexander, le "transport " est la sensation - et l'utilisation - consciente du réflexe de redressement (1).

L’expérience liée au passage des forces à travers les différents éléments du système locomoteur, et donc surtout à travers les os, facilite la mobilité. La conscience des os et les exercices de « repousser » (qui incluent la capacité de la détente de la musculature volontaire) permettent le libre jeu des réflexes toniques, facteurs de la disponibilité posturale et générateurs de puissance dans l’économie.

 

(1)  Le réflexe myotatique de redressement : le poids du corps tend à fléchir les articulations et par conséquent à étirer les muscles extenseurs. Les réactions myotatiques consécutives à cet étirement s'opposent à la pesanteur et permettent le maintien de la station debout notamment.

 

 

Les commentaires sont fermés.